Gérer au quotidien

La boîte à outil du pharmacien pour accompagner les malades du cancer

Boite à outil pour accompagner les malades de cancer en pharmacie

Les dépistages organisés en ville et la disponibilité des anticancéreux ont bouleversé la prise en soins des cancers. Au point que l’accompagnement pharmaceutique des malades du cancer traités par voie orale est devenu incontournable pour assurer la bonne observance et veiller au mieux-être des patients. Mais concrètement, comment faire sur le terrain ? Vous souhaitez améliorer la prise en charge de vos patients en pharmacie ? On vous explique tout ce que vous devez savoir pour devenir imparable sur le sujet.

La lutte contre le cancer1 passe d’abord par la prévention. Octobre Rose est passé par là. C’est une chose. Mais le suivi et le soutien des malades, c’en est une autre. Indispensable. Voici la boîte à outil nécessaire à l’accompagnement pharmaceutique des malades du cancer, témoignage de pharmacienne à l’appui.

Le Plan cancer 2021-2030 : une stratégie ambitieuse et vitale pour l’avenir

C’est une première : pour son 4e Plan cancer, la France s’est dotée d’une stratégie de lutte contre le cancer sur 10 ans, alors que depuis son lancement 2003, le plan cancer se structurait en mode quinquennal. Dans une première étape [2021-2025], l’Etat l’a doté d’une enveloppe de 1,74 milliards d’euros, budget augmenté de près de 20% par rapport au troisième Plan cancer [2014-2019]2.

Découvrez les objectifs chiffrés du Plan cancer

Une stratégie ambitieuse qui vise à réduire le poids du cancer en France car, aujourd’hui encore, plus de 3,8 millions de Français « vivent ou ont eu à vivre » avec un cancer. Un plan coordonné par l’Institut national du cancer associés à des objectifs chiffrés2:

– réduire à horizon 2040 de 60 000 par an le nombre de cancers évitables. Le nombre de cancers évitables est aujourd’hui estimé à environ 153 000 par an.

dépister un million de personnes en plus par an à partir de 2025. 9 millions de dépistages sont réalisés chaque année.

– réduire de deux tiers à un tiers la part des patients souffrant de séquelles 5 ans après un diagnostic.

– infléchir à horizon 2030 le rythme de progression du taux de survie des cancers de plus mauvais pronostic.

Retour sur la feuille de route pour les années 2021-20252 : elle détaille les actions sur 5 ans, et les priorise autour de 4 axes stratégiques :

  1. Relever le défi de la prévention, primaire comme secondaire3,
  2. Combattre les séquelles de la maladie et améliorer la qualité de vie des patients,
  3. Lutter contre les cancers de mauvais pronostic chez l’adulte et chez l’enfant4,
  4. S’assurer que les progrès en matière de lutte contre les cancers bénéficient à tous.

Privilégiez les messages de communication sur un écran digital permet de capter l’attention de vos clients et les tenir informés.

Une vidéo à diffuser sur vos écrans digitaux en pharmacie : « mieux vivre mon cancer »

Comment accompagner mieux vos patients sous traitement en pharmacie ?

Avec l’augmentation des prescriptions de thérapies orales, les pharmaciens deviennent des interlocuteurs privilégiés pour les malades de cancer. Un statut enfin reconnu depuis l’été 2020 et valorisé grâce à la signature d’un avenant à la convention nationale pharmaceutique, associée à une rémunération supplémentaire pour l’officine. Concrètement, les malades de cancer sous traitements oraux peuvent désormais bénéficier gratuitement de 3 entretiens de suivi avec leur pharmacien en complément du suivi médical du médecin5.

Un temps d’échanges privilégiés pour mieux conseiller vos patients

D’entrée de jeu, votre objectif est d’instaurer un climat de confiance réciproque avec le patient afin d’obtenir l’adhésion à son traitement. Ainsi vous pourrez mieux le conseiller. C’est un temps d’échanges privilégiés pour mieux rassurer votre patient, le rendre autonome et acteur de son traitement. Obtenir le consentement et établir un climat de confiance est primordial pour un accompagnement pharmaceutique des malades du cancer optimal.

« Mon cancer a été traité par chimiothérapie orale, à domicile. Paradoxalement, ne pas être à l’hôpital m’a déstabilisé. Être suivi par mon pharmacien m’a énormément rassuré. » José, 73 ans, Menton.

Adoptez une signalétique sur-mesure

Un service à rendre à vos patients !

Réalisés sur rendez-vous, les entretiens de suivi proposés en pharmacie se déroulent dans un espace dédié.

Adopter une signalétique pharmacie lisible et informative est essentiel pour bien orienter vos clients. Elle doit être cohérente avec votre identité visuelle.

Mise en visibilité du rayon oncologie

Un bel exemple de réussite, la pharmacie Saint Honoré à Amiens a formé ses équipes au conseil de la patientèle. De même, pour aider ses patient(e)s à prendre soin d’eux, elle a fait le choix de mettre en bonne visibilité des marques engagées dans la lutte contre le cancer avec un rayon oncologie.

L’équipe s’habille en « Octobre Rose »

 

Mise en visibilité du rayon oncologie

 

L’habillage Octobre Rose au comptoir 

Les grandes étapes du déroulement des entretiens du pharmacien

1/ Le recueil d’informations, première phase de l’accompagnement

La première année, l’accompagnement du patient sous anticancéreux oraux débute par un entretien initial au début du traitement. Il est destiné au recueil d’informations et à la collecte des coordonnées de l’oncologue et du médecin traitant.

« Pendant cette prise de contact, on écoute le malade. On lui demande de nous raconter son parcours de soin, dans quel établissement il est suivi… » explique Margaux Mensier, pharmacienne à la pharmacie du Manoir à Halluin (59)6.

Cet entretien est aussi consacré à la compréhension par le patient de son traitement, à la découverte de son état psychologique, ainsi qu’à l’analyse des interactions des traitements.

« Si je sens qu’il est stressé, je ne vais pas tout de suite lui parler des effets indésirables de son traitement. Je vais y aller petit à petit et attendre le deuxième entretien » témoigne la pharmacienne.

2/ Vivre mieux au quotidien et supporter les effets indésirables des traitements

Les entretiens du pharmacien : un service à rendre

Votre accompagnement se poursuit par deux entretiens successifs qui gravitent autour des deux thématiques suivantes : « vivre mieux au quotidien et supporter les effets indésirables ». L’ objectif est de limiter la perte de repères de ces patients et prévenir les effets indésirables des médicaments. En effet, ces molécules sont le plus souvent des traitements innovants, dont la fréquence des effets indésirables et leurs niveaux de gravité restent élevés et variables d’un patient à l’autre.

« On interroge les malades sur leurs symptômes et leur grade. Si un patient nous dit souffrir de diarrhée par exemple, comme cela peut arriver avec les thérapies ciblées, on lui fera préciser à quelle fréquence et avec quelle intensité. On pourra ainsi le diriger si besoin vers son médecin traitant. On est là pour trouver une solution et faire en sorte qu’il suive convenablement son traitement6. » explique Margaux Mensier.

3/ L’entretien d’observance : améliorer le respect des prescriptions médicales

Le pharmacien est souvent confronté à la négligence des patients concernant la bonne observance des traitements médicaux. C’est là que vous avez un rôle à jouer, à l’occasion du troisième entretien. Il s’agit aussi de vous assurer de la prise en soins coordonnée du patient. En général, et ce pour maximiser l’impact de votre suivi, on conseille de ne pas laisser trop de temps s’écouler, au maximum un mois après le début du traitement.

Améliorer l'observance thérapeutique

Améliorer l’observance thérapeutique

4/ Le suivi du patient se poursuit la seconde année du traitement anti-cancéreux

Les années suivantes, votre accompagnement s’adaptera au type de molécule délivrée et au besoin de vos patients :
  • pour l’hormonothérapie et les traitements au long cours, on recommande un entretien d’observance ;
  • pour les autres molécules : un entretien sur la vie quotidienne et les effets indésirables en plus de l’entretien d’observance.

Trouver une formation et des outils pour assurer le suivi de vos patients

Il est possible de se former aux entretiens pharmaceutiques en oncologie. L’AFSOS a lancé en 2021 les premières formations digitales pour proposer des entretiens aux patients sous chimiothérapie orale (CTO) en partenariat avec La Roche Posay7.

4 modules de formation vous permettront d’aborder plusieurs thématiques essentielles au programme :

  • Les différents types de cancer et le parcours de soins du patient
  • Les thérapies anticancéreuses
  • Les effets indésirables liés aux toxicités des traitements anticancéreux
  • Comment bien mener un entretien pharmaceutique en oncologie ?

Le bulletin d’adhésion ou fiche suivi du patient à télécharger

Par ailleurs, sachez que ce dispositif s’adresse aussi bien aux patients en initiation de traitement qu’aux patients déjà sous traitement. Bien entendu, votre patient est libre d’accepter ou non votre accompagnement. Au préalable, il doit vous donner son consentement. Voici le bulletin d’adhésion (formulaire Ameli) à télécharger cancer-voie-orale-bulletin-adhesion.pdf

Sensibiliser le patient à l’utilité du DP et DMP

Le dossier pharmaceutique ou Dossier médical partagé

À cette occasion, pensez à ouvrir un dossier pharmaceutique (DP) ou Dossier médical partagé (DMP) à son nom. Et, rappelez-lui l’utilité du DP et du DMP pour détecter d’éventuelles interactions médicamenteuses, coordonner le suivi du patient avec ses prescripteurs…

Services proposés par le dossier pharmaceutique

Les différents services proposés par le DP