Mieux Communiquer

Médecine par les plantes : quel avenir pour la pharmacie naturelle ?

Quel avenir pour la pharmacie naturelle ?
Ce n’est pas un hasard si la santé par les plantes, pratiquée en complément de la médecine conventionnelle, progresse. Les Français sont friands de médecine naturelle pour soigner les petits bobos et améliorer leur bien-être au quotidien. Les bénéfices de certaines plantes autorisées sur le marché (AMM), à condition de poser le bon diagnostic et d’en connaître les limites, présentent un réel défi à la pharmacologie moderne. Quel avenir se dessine pour la pharmacie herboriste ? On vous donne des clés pour évoluer sur ce marché en plein renouveau.

La médecine naturelle : remède de grand-mère et nouvelle tendance ?

La nature est un réservoir universel de solutions thérapeutiques : avec 148 plantes inscrites à la pharmacopée française et autorisées à la vente, notre héritage végétal est riche pour la médecine. Jacques Fleurentin, pharmacien et président de la Société française d’ethnopharmacologie nous rappelle les bases communes de la pharmacologie moderne et de la phytothérapie(1) :

« Sur les 120 structures chimiques dérivées du règne végétal à l’origine des médicaments importants, près des trois quarts ont été découvertes à partir de plantes utilisées dans les médecines traditionnelles ».

Le renouveau de la pharmacie herboristerie attire le grand public

Les parisiens se pressent au comptoir de la célèbre herboristerie du Palais-Royal. Depuis la suppression du diplôme d’herboriste en 1941 sous le régime de Vichy,  le « retour en grâce actuel de l’herboristerie » témoigne de l’intérêt du grand public pour les plantes ancestrales(2). À ce propos, Caroline Gayet, herboriste du Palais-Royal à Paris témoigne :

« Loin d’être considéré comme un simple remède de grand-mère, nous voyons émerger de nouvelles problématiques inédites et une nouvelle clientèle, que nous accompagnons aux différents âges de la vie. Des jeunes filles qui cherchent une alternative à la pilule, des parents qui ne souhaitent pas mettre leur ado souffrant d’acné juvénile sous Roaccutane.»

Le marché de la santé au naturel en constante évolution depuis 10 ans

La pharmacie herboristerie, simple phénomène de mode ou tendance durable ? Depuis la crise sanitaire, les Français se montrent d’autant plus réceptifs à la médecine naturelle, guidés par une envie d’écologie et de retour aux sources, sans qu’elle se substitue à la médecine conventionnelle.

À elle seule, la phytothérapie est en constante progression (3% par an depuis 2009), elle  représentait déjà un marché de 162 millions d’euros en 2015. 28% des Français privilégient la santé par les plantes et 45% recourent à la phytothérapie pour se soigner(1).

pharmacie naturelle

Depuis 2019, la médecine alternative semble être la réponse à l’anxiété suite à la pandémie COVID-19 et autres maux du siècle. 20 à 50% de la population l’utilisent selon les pays européens, voire près de 4 Français sur 10, en particulier par les patients atteints du cancer(3).

Au cours des 3 dernières années, 59% des pharmaciens de France métropolitaine ont observé une baisse de la vente des médicaments sans ordonnance au bénéfice de traitements naturels, selon une étude réalisée en 2020 par Safe Med pour Les Echos(4).

La naturalité en officine tire le marché vers le haut

Pour répondre à cet intérêt grandissant et trouver un relais de croissance, les officines ont d’ailleurs doté leur point de vente de rayons entiers consacrés aux produits naturels, compléments Oméga 3 et autres gélules à base de plantes. D’après une autre étude réalisée par OpenHealth Company, désormais 3 produits sur 10 vendus en pharmacie se revendiquent comme “naturels” ou bien “d’origine naturelle”(4).

Pas à pas, l’industrie pharmaceutique s’y est mise

D’un côté, les laboratoires pharmaceutiques – en tête desquels Sanofi, Pierre Fabre ou encore Ipsen, bien obligés de prendre le tournant, proposent des sirops et compléments alimentaires à base d’ingrédients naturels.
De l’autre, les Natura Force, Forte Pharma ou Arkopharma se positionnent en spécialiste des thérapies naturelles et élargissent leur gamme afin de répondre à toutes les attentes (minceur, immunité, énergie, tonus, etc.).

Des pharmacies de plus en plus tournées vers les produits naturels

En quête d’inspiration, nous avons rendu visite à la pharmacie Henri IV à Paris, rachetée en 2018 par Valérie Barazi. Pharmacienne spécialisée en phytothérapie, aromathérapie et dermo-cosmétique, elle a repositionné l’officine en accord avec ses convictions, en référençant des marques inédites et plus respectueuses du corps et de l’environnement (Alphanova, Eco Sonya, L’Odaïtès, Valebio, Biofloral, Lashile…).

Des cosmétiques bio, naturels et végans

Eco By Sonya est une marque australienne de cosmétiques bio et naturels qui fabrique de nombreux autobronzants naturels élaborés à l’aide de plantes et de fleurs.

Eco by Sonya propose des autobronzants naturels et vegan

Eco by Sonya propose des autobronzants naturels et vegan

« Que ton aliment soit ton premier médicament »

Valebio prône le manger sain et le consommer responsable avec une large gamme de super-aliments et compléments alimentaires naturels et biologiques.

Valebio super aliments

Les formules Valebio sont brevetées et testées par des études cliniques.

Trois conseils pour évoluer vers une pharmacie naturelle

Voici quelques conseils bien utiles pour évoluer pas à pas vers une pharmacie naturelle et réduire votre impact environnemental :

  • Privilégier les marques qui certifient des produits certifiés Bio (notamment dans le choix des extraits végétaux écocertifiés) ;
  • Travailler avec des partenaires engagés dans le commerce équitable ou favorisant un approvisionnement dans l’Union Européenne ;
  • Favoriser les emballages éco-responsables, les circuits courts, les ingrédients 100% biodégradables, avec une empreinte carbone et hydrique réduite.
Transition écologique en pharmacie

Jouez le jeu de la transition écologique en pharmacie

Formation du pharmacien : améliorer la qualité du conseil

L’éducation thérapeutique du patient fait partie des missions confiées au pharmacien. Les plantes ne sont ni des placebos, ni de la poudre de perlimpinpin. Elles ne sont pas sans risque et peuvent interagir avec d’autres médicaments. C’est pourquoi le pharmacien a une place centrale dans le conseil en phytothérapie, grâce aussi à son monopole sur certains produits et à la qualité et la traçabilité des produits qu’il délivre.(5)

« La qualité du conseil est essentielle. Surtout, il suppose un véritable engagement de la part du titulaire de la pharmacie et un niveau d’implication qui dépasse la simple mise en place d’un rayon phytothérapie en réponse au démarchage d’un laboratoire. »

Malheureusement, la qualité du conseil n’est pas toujours au rendez-vous ! Si vous voulez embarquer votre équipe dans « l’aventure », vous devez être animé de convictions fortes et développer une véritable pédagogie. Avec des équipes mieux formées aux enjeux de la santé au naturel, vous serez en mesure de faire la différence et d’accompagner au mieux vos patients, dans une démarche personnalisée.

soins naturels en officine

Pas facile de s’y retrouver dans la jungle des plantes médicinales.

Certes, la formation universitaire initiale, entre autres disciplines, inclue la botanique, la pharmacologie des plantes, mais elle se limite à la connaissance des indications et contre-indications thérapeutiques. Pour vous permettre de renforcer vos spécialités, depuis les années 2000, une dizaine de diplômes universitaires en phyto-aromathérapie et plantes médicinales ont vu le jour dans les facultés.

Communication en pharmacie : le végétal comme source d’inspiration

Les clients savent reconnaître une pharmacie à la croix verte mais comment faire la différence en tant que pharmacie herboristerie ? Les plantes sont une source d’inspiration intarissable pour animer votre vitrine de pharmacie. Et, comme chacun sait, les Français sont plus sensibles à l’environnement(6).

Réaliser une vitrine végétalisée décorative à l’extérieur

Le fait d’inclure des végétaux à votre décoration de vitrine attirera naturellement le regard. Cela rappelle aussi l’origine de premiers remèdes de l’officine. Pour illustrer cette idée, voici un bel exemple avec cette composition végétale naturelle : elle occupe toute la scène dans la vitrine de la pharmacie Henri IV, reflétant ainsi parfaitement l’identité de l’officine. Elle offre également un écrin de verdure idéal pour mettre en valeur vos produits naturels et jolis emballages éco-responsables.

Pharmacie Henri IV

La vitrine végétale de la Pharmacie Henri IV à Paris(4), reflet de son identité

Indiquer vos spécialités avec les hauts de rayon en pharmacie

La plupart des pharmaciens proposent des produits de phytothérapie ou d’aromathérapie, vous avez peut-être fait de ces domaines une véritable spécialisation ? La signalétique intérieure, avec des hauts de rayon pharmacie à votre image, facilite le repérage des clients et donne de la visibilité à vos spécialités tout en stimulant les ventes. Nous proposons des solutions personnalisées ou clés en main pour valoriser votre image de pharmacie éco-responsable.

Oser privilégier les matériaux écologiques en pharmacie

Privilégiez les sacs de pharmacie en papier, c’est une façon de contribuer à la préservation de la nature et de s’affranchir au maximum des produits polluants. À l’image de l’herboristerie d’antan, présentez vos plantes séchées dans des bocaux de verre. Les sachets herboristerie en papier kraft sont destinés à recevoir vos sélections de plantes pour tisanes ou infusions.

Oser privilégier les matériaux écologiques en pharmacie

Avez-vous de quoi chouchouter vos clients orientés santé ou bien-être, afficionados des tisanes ? Voici trois objets faciles à personnaliser à votre image, qui permettront de joindre l’utile à l’agréable… laissez infuser !

mug personnalisé
Un mug en rouge ou gris, à votre image
thermos personnalisé
Un thermos de voyage bien pratique
infuseur de thé
Deux infuseurs à thé à personnaliser